Close

Connexion

Close

Register

Close

Lost Password

Final Fantasy Pixel Remaster

Aujourd’hui, Arlus partage avec vous son test de Final Fantasy IV de la Pixel Remaster.

Le premier épisode sorti sur la Super Famicom de l’époque, et après trois épisodes apportant chacun un système différent, le quatrième opus fait un retour à ses origines. En effet, ici, les classes de départ sont imposées. Chaque joueur se voit attribuer une classe spécifique qui le suivra tout au long de l’aventure, à l’exception du protagoniste.

Scène de combat.
Scène de combat.

Pour le reste, le jeu reste un J-RPG classique avec des combats au tour par tour, l’utilisation de magies ainsi que les invocations introduites depuis le troisième opus.

Toujours dans une version Pixel Remaster du plus bel effet, les graphismes respectent à merveille le jeu d’origine. Les visuels conservent l’esthétique du jeu d’origine, créant ainsi une expérience nostalgique et immersive.

Les effets de ce passage sont particulièrement réussis.
Les effets de ce passage sont particulièrement réussis.

Les nombreux effets et décors nous enchantent tout au long de l’aventure, et c’est un véritable plaisir de parcourir le monde dans cette version améliorée. Les améliorations apportées aux effets visuels et aux décors ajoutent une touche de magie et rendent l’exploration encore plus captivante.

La qualité sonore reste d’une très grande qualité. Les morceaux de musique sont particulièrement bien choisis, ce qui ravira les fans de la série qui retrouveront avec joie des thèmes mythiques.

Lecteur de musique.
Lecteur de musique.

Parfois, quelques différences peuvent être remarquées, mais on peut également découvrir la première apparition de certaines musiques.

Cecil (appelé Arlus dans ma version) est un Chevalier Noir du royaume de Baron. Ce dernier cherche à s’approprier les cristaux magiques à travers le monde.

Trahison du Roi de Baron.
Trahison du Roi de Baron.

Après que le royaume de Baron ait obtenu l’un des cristaux par la force en s’opposant à un village sans résistance, Cecil commence à remettre en question les intentions de son roi. Chassé de son royaume après avoir été piégé par celui-ci, il se lance dans une quête pour libérer le roi d’une emprise maléfique.

Le royaume des nains.
Le royaume des nains.

Dans ce quatrième opus, vous aurez l’occasion de rencontrer de nombreux peuples avec leurs particularités. De nombreux compagnons vous prêteront main forte au gré de leurs allées et venues.

🗞️ Newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Conclusion

Final Fantasy IV vous offrira de nombreuses heures de plaisir de jeu. Bien que son système de jeu soit des plus classiques, en particulier par rapport aux changements apportés par les deux épisodes précédents, son histoire captivante est ponctuée de nombreux rebondissements. L’écriture, bien plus soignée et approfondie par rapport aux épisodes sur NES, en fait un excellent épisode qui ravira les fans de la première heure ainsi que les nouveaux joueurs.

les plus

  • Traduction Française
  • Mécanique remise au goût du jour
  • Musique réorchestrée

les moins

  • Donjon bonus d’épisode précédent non intégré
  • Le prix à l’unité
16
20
Très bon jeu

Partager cet article

À propos de l'auteur

Fan de RPG, je m'évade dans des mondes imaginaires remplis d'aventures épiques. Pour moi, les jeux de rôle sont une passion sans limites, une source d'inspiration et de créativité.

Consultez également

0
0

    Répondre

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués *

    Merci d'avoir soumis votre commentaire !