Close

Connexion

Close

Register

Close

Lost Password

INTERVIEW | José Playwalker

Bonjour à tous, aujourd’hui nous recevons Jose PlayWalker pour une nouvelle interview.

Bonjour à toi avant tout, et merci de me proposer cet exercice qu’est celui de l’interview, après avoir partagé un moment plutôt sympa tous ensemble pendant la PGW. Ce salon, tout comme l’ E3, la Gamescom, ou le TGS, est le reflet de ce que représente l’industrie du jeu vidéo : un monde en ébullition permanente. Un monde de partage où chacun, joueurs comme créateurs, nous propose sa vision du jeu, ne se cachant plus du monde extérieur faisant même tomber les barrières. Hommes, femmes, personnes en situation de handicap, le jeu vidéo rassemble tout le monde autour de lui. Ce loisir, vu au début comme un jouet, est vraiment devenu au fil des années un vrai vecteur de lien social dans le monde entier. Enfin, il y a les technologies immersives ou plus simplement la réalité virtuelle qui a totalement changé ma vision sur le jeu vidéo. Mais rassures toi, je reste attaché aux jeux sur écran aussi.

Merci de me le demander, je vais très bien, même si je sors petit à petit d’une grippe assez paralysante au moment où je te réponds.

Avec plaisir, je m’appelle José j’ai 49 ans même si j’en paraît moins, « oui ! Le jeu conserve la jeunesse. » Je suis employé d’immeuble, mais je n’ai pas toujours fait ça puisque j’ai travaillé pendant presque 15 ans environ, pour les trois enseignes majeures à l’époque (il n’en reste que deux sur les trois.) qui vendaient du jeu vidéo. Micromania, Fnac, Score Games.

J’ai commencé dans le courant du premier trimestre de cette année. Étant fan de réalité virtuelle comme cité avant, j’ai décidé de partager cette grande passion que j’ai pour cette technologie. Il est évident que la Vr divise, mais lorsque l’on dépasse la barrière du graphisme pour se concentrer sur l’immersion offerte, on réalise le potentiel de cette technologie.

C’est ce que je souhaite démontrer au travers des différents jeux auxquels je joue en live sur la chaîne, qui sont des jeux complets et non des expériences. Ceci en attendant l’arrivée du psvr2 qui promet de révolutionner l’approche de la vr sur console.

Je suis également rédacteur sur le site « state of gaming » pour traiter essentiellement de la vr côté playstation

Oulaaaah !! Tu me fais remonter très loin dans le temps plus vite que la delorean de marty mc fly.

Ce n’était pas la mienne, mais la console de mon frère, donc par extension celle de la maison.
J’avais 5 ans lorsqu’il a reçu ce que tout le monde connaît sous le nom : Pong.

Tu peux imaginer un gamin de 5 ans s’extasier devant un écran, avec deux barres qui montent et descendent pour renvoyer un point blanc ? C’était le tennis de l’époque sur console, une machine qui fonctionnait à pile avec un son sortant de la console et branchée sur la prise d’antenne de la télévision.

Par la suite, j’ai eu beaucoup d’autres machines : videopac, amstrad cpc, game boy, game gear, 3DO, saturn dreamcast et la grande majorité des consoles existantes sur le marché

Depuis tout petit, j’ai accroché aux jeux vidéo. Et c’est en 1996 que j’ai pris la décision de vouloir travailler dans cet environnement. Ma première expérience, c’était micromania où j’ai vécu de très bons moments comme l’arrivée de la N64 avec le mythique golden eye, vrai carton de l’époque. Ensuite, est apparue ma période fnac, très enrichissante qui m’a permis de vivre le lancement de la PlayStation 2, encore dans les mémoires de beaucoup de joueurs aujourd’hui. Enfin mon expérience la plus longue et la plus sympa, c’était Score Games devenue Game et ayant disparu ensuite. La sortie de la Wii a été ma dernière machine en tant que professionnel, et globalement, je garde un très très bon souvenir de cette période boutique.

Ce qui est important, c’est de ne jamais oublier la notion de plaisir, quoi que tu fasses. Dès lors qu’une activité ou une passion ne te procure plus de plaisir, tu dois changer de centre d’intérêt. Quelle que soit ton activité, si ta flamme s’éteint, les personnes autour de toi le savent. L’authenticité et le naturel sont des vertus qui se voient et se ressentent, à l’écrit tout comme à l’oral.

J’aime beaucoup ce qui touche au monde de la boxe. J’ai pratiqué pendant 4 ans la boxe pieds poings. Et aussi tout ce qui peut toucher au monde des sciences et également le monde sous-marin.

Difficile de te répondre sachant que les plus gros jeux sont déjà pratiquement sortis. J’attendais beaucoup God of War ragnarok , et pour le moment, je ne suis pas déçu. Sinon pour 2023, je suis très curieux de voir ce que va donner « Hogwarts Legacy », mais surtout, j’attends février 2023 avec la sortie du PSVR2 et son « horizon call of the mountain »

Sans surprise la saga « god of war » est ma préférée tout comme « assassin’s creed » mais la période entourant Ezio. Concernant les éditeurs, je trouve que globalement ses gros studios essayent de faire de leur mieux. Mais je souhaiterais retenir deux éditeurs/développeurs Vr qui m’ont bluffé ces derniers temps. Tout d’abord Polyarc qui nous a délivré un jeu « moss livre 1 et livre 2 » exceptionnel, et Miighty Eyes qui nous a permis de voyager dans le temps dans une aventure sensationnelle du nom de « wanderer ».

Comme l’ancien que je suis, je vais me répéter : il faut se faire plaisir. Lorsque l’on souhaite débuter, il faut avant faire le point et se poser les bonnes questions du type : – Pourquoi je souhaite me lancer – Quel message je souhaite faire passer Ne laissez jamais rien prendre le dessus sur ce qui est avant tout une passion. À partir du moment où la passion n’est plus, la notion de plaisir disparaît.

Dans un premier temps impossible de passer à côté de mon ami Pitivier et sa chaîne Famille2geek. Cet homme transpire la bonne humeur qu’il sait partager avec son entourage.

Ensuite, il y avait le Nnfp, mais qui n’est plus aujourd’hui. Ces deux chaînes constituaient à elles seules un très bon début de semaine.

Sinon il m’arrive de passer un très bon moment aussi devant les débats animés et très bien documentés des SharePlayers.

Sinon côté Vr, je me permettrai de citer Rames qui est un puits de connaissances techniques autour de la réalité virtuelle et augmentée et Vr singe et thorix qui nous propose régulièrement de très beaux gameplay Vr.

Il ne faut jamais oublier que le jeu vidéo est un loisir. Chacun doit s’amuser sans s’accrocher pour quelques raisons que ce soit. Le jeu vidéo existait il y a des années en arrière et continuera en s’améliorant après chacun de nous, du moins je l’espère. C’est un média formidable qui a vécu d’immenses changements à travers le temps. Merci à toi une nouvelle fois pour ce sympathique exercice de l’interview. Tu es quelqu’un de très sympathique et passionné par ce qu’il fait. J’espère qu’on pourra échanger à nouveau de vive voix comme ça a été le cas lors de la PGW.

Nous te remercions encore d’avoir pris le temps de nous répondre.

🗞️ Newsletter

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

Partager cet article

Autres articles

0
0

    Laisser un commentaire

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée Les champs obligatoires sont marqués *

    Merci d'avoir soumis votre commentaire !